Tag: ALE

ALE15 best conference this year

ALE15 best conference this year

I am just back from ALE15, the fifth edition of the self organized conference from the Agile Lean Europe network. As usual, I feel really good when I am back, as if this edition was the best edition ever… I am started to get used to this feeling, as I only missed one edition, in 2013, since the beginning of the adventure.

Why is it so special ? And what happens there ?

Well, there’s a lot of things that I can highlight.

First of all, it’s self-organized. It means that anybody can contribute to the organization of the event. For each event several people gather on a sofa, and those people will work together to achieve the mission of this particular sofa.
For example, I (with others) was involved in the program sofa, some others where involved in the finance sofa, others in the marketing sofa, and others in the spouses and kids sofa.
When you choose to contribute to a sofa, you can contribute with 5 minutes of your time with a suggestion, or invest a lot more, the choice is yours, just know that when your drop the ball, the others must know it so they can handle.
On this picture, you can see the list of the organizers of this year event. A big up to my peers ! It was great to do this with you !

Second, there’s a spouses and kids program, it means that you will see kids running in the conference venue alley, attending conferences, playing games, and even speak on stages. It means that it’s a conference where you can be yourself among your peers and your family. Kids love this, as my daughter ask each year if we are going the next one. The conference is planned end August, just before the kids are back to school, especially for this purpose.

Third, a part of the program is reserved to the open space format, so that the program of the conference is defined by the most important thing for the participant at this particular moment. This year, I had the pleasure to facilitate the open space with my friend Pablo. It was great and our experiments worked quite well.
Experiment One, as there’s people from all over Europe (and more) we asked them to demonstrate the babel opportunity by pitching their topics first in their mother tongue and then in English. This was amazing to see the difference in body language between the two pitches, and it was a lot more energizing and fun to hear some language your are not used to hear (not at all for some).

Experiment Two, as we were around 180 people for the open space, we knew that there will be 12 groups (at minima) in parallel and we wanted all those groups to share their findings with the whole. We asked them to prepare a restitution of their work on a flip board paper, and to summarize it with a tweet with #ale15 hashtag. We organized 20 minutes global restitution after each of the 40 minutes sessions. It worked well, it was interesting and it helped for sure to improve the participation and the quality of the work done. You can see the result if you look for the #ale15 hashtag on Twitter.
Experiment Three, as we think with Pablo that one of the big benefit of the open space in enterprise was that the group has a common purpose, we tried to propose a common theme to the ALE15 Open Space… and it didn’t work at all… But we survive as it was a survivable experiment ūüėČ

And then, obviously some magical content from great speakers and from great discussions.

Putting some words on weird feeling like Chris Matts in his opening speech on day 1, when he explained how the agile movement evolution using the adoption model and others and why all the ¬ę scale agile ¬Ľ thing was ahead in time suggesting framework before the stories where really there. In this blog post from Chris you can discover more in detail the idea behind.

Or the integrating talk by Olaf Lewitz, where we experiment memorization exercise : ¬ę options have value, options expires, never commit early unless you know why ¬Ľ that was twitted several times, when he demonstrates that balance and polarization was wrong and that we should look for integration.

Inspiration for our future work that we should bring slowly back in our day to day work as advised by Rachel Davies in her closing keynote speech.

I also had the great pleasure to play once again the Deming Red Bead Experiment, great experience and great conversation. Deming Principles are still so relevant!

What’s next ?

ALE16 of course, you will be able to contribute to the organization of the next event by sitting on one of the sofas. Stay tuned and follow :
Agile Lean Europe (ALE) on linkedin and/or on Twitter

PS : This edition was quite hard on a personal level as my loving partner Isabel (in life and also in business) endured a devastating medical episode. I thank her for her support as she asked me to go for the commitment I had made to the ALE community and also to let our daughter have fun with her peers in the kids program.

ALE 2014 Рdeuxième et troisième jour

ALE 2014 Рdeuxième et troisième jour

Cet article évoque les deuxième et troisième jour de la non-conférence 2014 du réseau ALE (Agile Lean Europe). Le résumé du premier jour est ici.

Ce deuxième jour de la non-conférence ALE 2014, débute par une session par Josef Scherer, Self-designing Feature Teams @BMW. Pour influer sur la culture d’une grande organisation, Josef explique qu’il est nécessaire d’établir une structure permettant à la culture d’exister ou d’évoluer. Josef a ensuite présenté les structures d’atelier permettant à des équipes de se recomposer en équipe dédiée à des fonctionnalités (et non plus par role dans un processus en cascade) et cela en moins d’une demi-journée.

Stephen Parry prenait la suite avec un approfondissement de sa session de la veille pour cr√©er une organisation en capacit√© d‚Äôapprendre et de s‚Äôadapter. Stephen parle ici de cr√©er les conditions, le climat permettant le d√©veloppement de cette culture. Stephen a pr√©sent√© l‚Äôapplication du diagnostique Climetrics mesurant le climat dans les organisations suivant 4 axes : Engaging, Learning, Leading, Improving. L‚Äôexemple pr√©sent√© montre que pour passer d‚Äôune organisation ¬ę diriger et contr√īler ¬Ľ il ne s‚Äôagit pas d‚Äôavoir des objectifs d‚Äôam√©lioration continue, mais une transformation compl√®te de la fa√ßon de faire. Comme dans les exemples de la premi√®re session, ce sont les √©quipes qui ont dessin√© la nouvelle organisation (et pas le management).

PaweŇā Pustelnik pr√©sentait comment cr√©er et faire croitre la culture de leur organisation Future Processing. La culture se voit dans l‚Äôatmosph√®re, dans le climat pr√©sent dans l‚Äô√©quipe, dans les valeurs que les membres partagent.

Great Software… because we put people first.

J’ai trouvé intéressante l’idée d’habiller un des couloirs de l’entreprise avec les événements importants de l’entreprise depuis sa création, ainsi que celle du mur de photo de toutes les personnes de l’entreprise, également importante. Le support de Pawel est ici.

J’ai malheureusement manqu√© les sessions de lightning talks (probablement le meilleur me dira plus tard Pablo).

Les sessions de Pecha Kucha (20 slides x 20 secondes) était excellentes :

  • Christof Braun – Trust me – this is important
  • Alberto Brandolini – The final words about software estimation
  • Martin Klose – Coderetreat – perfect practice makes perfect
  • Pawel Brodzinski – Building Teams – We got it all wrong!

J’ai butin√© au cours de ces sessions open space et particip√© √† une seule excellente session celle de¬†Sabina Abdulajeva qui nous faisait prendre conscience de notre corps.

Felienne Hermans¬†concluait cette deuxi√®me journ√©e en proposant : “Putting the science in computer science“. C’√©tait assez amusant d’essayer une approche scientifique sur une question troll : “quel est le meilleur langage de programmation ?”. Il s’av√®re que la r√©ponse des participants ne d√©pends d’aucun des crit√®res que l’on entends r√©guli√®rement cit√©s pour d√©fendre tel ou tel langage, mais d√©pends principalement de la disponibilit√© de librairies open source.

Le troisi√®me jour d√©butait¬†par la Keynote des enfants. J’ai oubli√© de pr√©ciser que ALE est une conf√©rence √† laquelle les √©poux(ses) et les enfants sont invit√©s √† participer ce qui contribue √©galement √† une ambiance particuli√®re. Les enfants ont donc pr√©par√©s une keynote au cours de laquelle l’ensemble des participants ont contribu√© √† peindre une fresque avec leurs mains.

J’ai ensuite propos√© une session “The Agile and Open Source Way” et j’ai obtenu enfin les feedbacks qui vont me permettre de faire √©voluer radicalement le contenu de la session et d’augmenter son impact et son utilit√© (un grand merci pour ceux qui ont pris le temps de me donner des feedbacks).

C’est Olaf Lewitz qui a gagn√© l’opportunit√© de proposer un talk surprise. Il a choisi de nous proposer sa session “De-scaling your organization“. C’√©tait excellent et inspirant, √† la fois sur le contenu et la fa√ßon de le proposer.

Pour les lightning talks, l’√©motion du moment ne fait retenir que le talk que ma fille Emma (12 ans) a donn√© (et en anglais). Merci √† tous les participants pour leur enthousiasmes et leurs retours positifs.

Les sessions de Pecha Kucha du jour étaient excellentes également :

  • Oana Juncu – Key ingredients of storytelling
  • Antonio L√≥pez – Using Social Network Analysis for an Agile transformation
  • Shannon Jean Ewan – Agile processes evolve. Agility is here to stay

J’ai particip√© √† deux sessions open space, celle propos√©e par Olaf Lewitz nous a fait d√©couvrir le personality poker¬†et nous nous sommes dit avec Pablo que nous allions le traduire en fran√ßais, et une en vue de la pr√©paration de la conf√©rence de l’ann√©e prochaine :¬†ALE15 (oui j’y pense d√©j√† et j’y serai).

Jennie Jepsen¬†assurait la Keynote de cloture et faisait une nouvelle fois r√©f√©rence √† la science (celle du fonctionnement de notre cerveau cette fois) pour expliquer nos probl√©matiques de transformation. ¬†Cela a au moins le m√©rite de rappeler que lorsque l’on dit science, on dit approche scientifique et qu’avant de s’int√©resser √† des r√©sultats, il faut s’int√©resser aux protocoles des exp√©riences.

Un grand merci √† Future Processing pour ces actions dans le cadre du sponsoring de cette √©dition ALE : Massage (avec les masseuses qui travaillent habituellement chez eux √† temps plein), Soir√©e… et j’ai m√™me gagn√© un cadeau en donnant une d√©finition de ce qu’√©tait faire du d√©veloppement agile : “Build a product with all the emotions and intelligence of the team”.

Un grand merci à tous les participants, intervenants, organisateurs (quelque soit leurs roles) pour cette excellente édition !

Les liens depuis les noms des intervenants cités pointent sur leurs comptes Twitter, et je vous encourage à les suivre !

Les photos d’Olaf, de Pablo, de Tomek, de Antonio

ALE 2014 – premier jour

ALE 2014 – premier jour

Ce premier jour de la non-conf√©rence 2014 du r√©seau ALE (Agile Lean Europe) √©tait particuli√®rement riche ! Une richesse que je ne fais qu’effleurer dans ce compte-rendu rapide. Le programme est un mix entre des sessions pr√©par√©es et s√©lectionn√©es par les participants du sofa “programme” et un open space (pour ceux qui veulent contribuer aux √©ditions suivantes, tout le monde peut participer aux Sofas d’organisation de la conf√©rence, ce qui en fait une non-conf√©rence).

La keynote de Stephen Parry pr√©sentait l’importance de cr√©er les conditions de¬†la confiance dans l’organisation pour lui permettre de se d√©velopper. Cr√©er ces conditions va¬†permettre √† une organisation “Commander et Contr√īler” ou plut√īt comme le dit Stephen, une organisation “Diriger et Esp√©rer” de passer √† une organisation “Ecouter et Adapter”. Le support de pr√©sentation est publi√© ici.

J’ai particuli√®rement appr√©ci√© ensuite la pr√©sentation de¬†Petri Heiramo sur l’√©volution de l’organisation de Futurice. La croissance de l’organisation ayant d√©truit le bien √™tre et la performance de l’organisation, la conduite d’une transformation fa√ßon agile (c’est √† dire en faisant prendre les d√©cisions par les personnes elles-m√™mes) vers une organisation en Tribut (Tribes) est tr√®s int√©ressante. Cela va me faire une page de plus √† cr√©er dans la cat√©gorie “Inspiration” du wiki d’eNovance¬†(d√©sol√© cette partie est r√©serv√©e aux eNovancers pour l’instant). Les Tributs font de 30 √† 50 personnes et doivent en tous les cas se scinder si elles atteignent la taille de 60. Les Tributs sont pluridisciplinaires de fa√ßon √† traiter une prestation pour un client de bout en bout. 3 √† 4 chefs de tributs sont s√©lectionn√©s par les membres de chaque tributs pour : repr√©senter la tribut √† l’ext√©rieur, s’assurer de la construction des √©quipes pour les projets clients, faire que les clients soient heureux, que les employ√©s soient¬†heureux, d√©finir une strat√©gie de d√©veloppement. Le d√©veloppement des comp√©tences est de la responsabilit√©¬†de l’employ√© avec le support des chefs de tribut et des 2 personnes du HC (Human Care, ce ne sont pas des RH ici…).

La présentation de Pawel Wrzeszcz (Software Mill) expliquant comment ils ont aplati la hiérarchie de leur entreprise de 20 personnes (20 CEOs company) tombait ensuite bien pour aborder certaines questions comme la transparence des informations. Sur la transparence des salaires leur démarche a été :

  1. ouvrir les informations comptables
  2. publier les salaires
  3. déterminer ensemble un algorithme pertinent pour gérer les augmentations de rémunération

Alors que des disparit√©s notables existaient dans les r√©mun√©rations, leurs publications n’a produit une temp√™te qu’√† retardement. Ils ont trouv√©s le moyen de g√©rer cela en d√©finissant un algorithme d√©finissant la r√©mun√©ration cible de chacun, en explicitant les r√®gles qui d√©finissaient qui seraient augment√©s en premier quand les revenus augmenteraient. Cela a permis de focaliser toute l’√©quipe sur l’augmentation des revenus de l’entreprise (tout en donnant du temps pour r√©sorber les √©carts justifi√©s seulement par les fluctuations du march√© de l’emploi dans l’IT).

Apr√®s le d√©jeuner, j’enchainais avec 3 sessions de l’open space. La premi√®re pour approfondir la transformation de l’organisation de Futurice, la seconde pour discuter de la difficult√© √† accepter l’incertitude des estimations dans l’entreprise (ou nous avons parl√© du processus d’√©laboration de budget Beyond Budgeting) et la troisi√®me pour approfondir les discussions autour de la transparence dans l’entreprise.

Les sessions pr√©par√©es ont repris ensuite avec le “How to quit your job” de Sergey Kotlov, que je remercie pour son id√©e de capturer sa satisfaction au jour le jour en fixant un seuil, si 75% de choses √©taient satisfaisantes dans la journ√©e alors il choisi le vert, sinon ce sera rouge. Je pourrais ajouter une proposition pour le Happiness Index d’eNovance en disant que si 75% de choses sont satisfaisantes alors ce serait le smiley :), si 50% ce serait le ūüėź et √† moins alors ce serait ūüôĀ en associant √† cela qu’un feedback r√©dig√© est appr√©ciable et utile dans les 3 cas.

L’approche de¬†Wiktor ŇĽoŇānowski nous disant que nous sommes tous g√©niaux (tous les √™tres humains) √©tait tr√®s int√©ressante pour faire comprendre la n√©cessit√© de la confiance √† priori dans nos capacit√©s, et la n√©cessit√© de partager les informations dont nous disposons plut√īt que d’essayer de convaincre l’autre qu’il a tort.

J’ai appr√©ci√© pour terminer la pr√©sentation¬†#noemployees de¬†Juha Heimonen and Antti Kirjavainen¬†sur leur exp√©rimentation en cours chez Flowa.¬†Cela m’a rappel√© la r√©flexion de Fabrice Aimetti, un des associ√©s d’Ayeba, √©mettant l’id√©e que la soci√©t√© ne devrait peut-√™tre √™tre qu’une soci√©t√© d’associ√©s.

BveHLJ-IIAAIl0iDe nombreuses choses donc, qui me donnent envie de retoucher mon intervention planifi√©e vendredi matin… √† suivre donc ūüôā Je remercie au passage Target Process pour le Tshirt qu’ils ont √©dit√© pour ma session !

Les liens depuis les noms des intervenants cités pointent sur leurs comptes Twitter, et je vous encourage à les suivre !

ALE2012 – qu’est-ce qu’une keynote ?

ALE2012 – qu’est-ce qu’une keynote ?

C’est lors d’une discussion autour d’un verre √† la sortie d’ALE que la question a √©t√© abord√©e. Nous partagions nos points de vue sur les Keynotes de l’√©dition 2012 de la conf√©rence annuelle du r√©seau Agile Lean Europe (ALE Network). “Nous” ici ce sont Pablo, Duarte, Stephen, Oana et quelques autres‚Ķ Et c’est avec un peu de surprise que je constatais que nous ne classions pas les 3 Keynotes de la m√™me fa√ßon‚Ķ

Celle que je préférais oublier, apparaissant même en 1er, voire même comme la seule Keynote pour certain.

Suivant le¬†Wiktionnaire, une keynote est un anglicisme d√©signant le discours d’ouverture d’un √©v√©nement. Et il est utilis√©, peut-√™tre abusivement, pour d√©signer les interventions en pl√©ni√®re lors des conf√©rences.

Keynote d’ouverture

La Keynote d’ouverture devrait donner le ton de la conf√©rence, ouvrir les esprits, favoriser les √©changes et donner de l’√©nergie aux participants pour la dur√©e de la conf√©rence.

Keynote de cl√īture

La Keynote de cl√īture devrait proposer une synth√®se de la conf√©rence et donner de l’√©nergie aux participants pour partager, √©changer et construire pour l’ann√©e enti√®re.

Bien sur, les intervenants des Keynotes devraient être disponibles et accessibles durant les journées de la conférence, participer et proposer des ateliers lors des sessions open space, participer aux déjeuners et diners… Bref, vivre la conférence avec les autres participants.

Keynote by a Stranger

Et comme nous avons pour la deuxi√®me ann√©e de la conf√©rence ALE pu profiter des soir√©es “beer with a stranger” et “dinner with a stranger”, il m’est venu l’id√©e de faire pour les prochaines √©ditions une Keynote by a stranger‚Ķ Pas n√©cessairement un total inconnu, mais quelqu’un √† qui l’on confierait la mission d’ouvrir ou de cl√īre la conf√©rence.

Cela n√©cessiterait probablement pas mal de travail pour la personne d√©sign√©e, et elle aurait probablement besoin d’accompagnement et d’entrainement pour r√©ussir sa mission‚Ķ Mais nous aurions alors un nouveau membre du r√©seaux en capacit√© d’aller porter la vision d’ALE dans d’autres conf√©rences.

Pour vous faire votre propre opinion et votre propre classement, voici les 3 keynotes de ALE2012. Ce n’est pas comme y √™tre bien sur…

Jim McCarthy

Siraj Sirajuddin

Henrik Kniberg

Contrat Creative Commons
Les articles publiés ici sont mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Paternité 3.0 non transcrit.