Revenu de Vie

Le Centre des Jeunes Dirigeants a publié en novembre 2011 Objectif Oikos, un livre blanc pour mettre l’économie au service de la vie. Ce livre blanc contient 12 propositions pour 2012 destinées à interpeller les candidats à l’élection présidentielle.

Parmi ces propositions, la mise en place d’une allocation universelle (un revenu de vie), une allocation versée à toute personne sans conditions.

Finalement, en termes de redistribution, nous proposons de réaliser enfin la grande synthèse de tous les mécanismes hérités de décennies de mise en place de l‟État-Providence. Remplaçons l‟accumulation actuelle de mécanismes partiels par un outil unique, simple et efficace, dont le fonctionnement est compréhensible par tous. Donnons à chacun, sans aucune condition, les moyens minimaux d‟une existence digne. Le principe de cette redistribution rénovée est simple : que chacun reçoive selon ses besoins vitaux ; que chacun contribue selon ses capacités.
Nous proposons ainsi que chaque adulte reçoive une somme de 400 euro tous les mois, la moitié pour les mineurs. Cette allocation universelle (AU), inconditionnelle, versée systématiquement à chacun, de la naissance à la mort, est le meilleur moyen d‟éliminer tout risque d‟extrême pauvreté. La quatrième partie précise comment nous envisageons de mettre en œuvre cette proposition.
La misère n‟est pas tolérable. Éradiquons-la, maintenant !

Une nouvelle occasion de vous encourager à signer l’appel pour le revenu de vie !

Et de prendre connaissance de quelques éléments d’informations :

Hausse de Salaires

L’INSEE a publié en juin 2010 son étude sur les revenus d’activité 2008. Le salaire net moyen passe à 2 069 euros nets en hausse de 3,6 % (alors que les prix montaient de 2,8 %).

Cette hausse du salaire moyen est due en grande partie aux destructions d’emplois faiblement rémunérés ce qui fait monter mécaniquement la moyenne. Le premier décile, les 10% de revenus les plus faibles, s’établi à moins de 1 123 euros. Le dernier décile à plus de 3 267 euros net et le dernier centile (les 1% de plus gros revenus) à plus de 7 890 euros.

Pour plus de détail sur cette étude à lire : http://www.insee.fr/fr/themes/document.asp?ref_id=ip1300

La photographie est de Ivan Prole