Scrumy

scrumyScrumy est une outil en ligne permettant de représenter le tableau et les post-it typiques d’un projet piloté avec une méthode agile (comme SCRUM).

En trois minutes pour jouer cela donne cela : http://scrumy.com/ayeba

Evidement, il y a une version PRO qui fait tout… Et que je n’ai pas testé… Si quelqu’un à un retour cela m’intéresse !

Une soirée agile avec le French Scrum User Group

Pour sa deuxième réunion, le groupe des utilisateurs français de SCRUM (le French Scrum User Group) avait choisi d’organiser un WorldCafé dans les locaux de l’EPITA.

Une quarantaine de participants pour cette soirée en deux parties.

Une première partie de restitution de l’enquête sur l’utilisation des méthodes agiles (vous pouvez consulter le questionnaire ici) dont les résultats seront publiés prochainement. Si les données statistiques ne sont probablement pas représentatives des entreprises dans leur totalité, les motivations pour aller vers l’agile et les difficultés sont des données qualitatives intéressantes. Au chapitre motivations pour aller vers l’agile, on trouve dans l’ordre : les possibilités d’intégrer le changement, la réduction des délais et des livraisons plus fréquentes, l’amélioration de la qualité, la motivation d’équipes. Pour les difficultés : les interactions avec d’autres entités de l’organisation, l’implication du management, les estimations et le planning, l’identification du Product Owner (tout en anglais…).

La deuxième partie était donc un WorldCafe consacré à SCRUM. Pour les familiers du BarCamp, le format est ressemblant avec des plus et des moins…

Contrairement à un BarCamp, nous n’avons pas fait de session de présentation « en trois tags » et c’est bien dommage… (chacun se présente par son nom suivi de trois mots en guise d’introduction)

La session de définition des sujets et leurs sélections est légèrement différente, puisqu’il y a eu tout d’abord proposition par la salle d’une quinzaine de sujets puis vote pour conserver les 4 sujets qui seraient abordés par quatre tables : Mieux que SCRUM ?, Contractualisation et SCRUM, Self-Organised Team et pour terminer Product Owner.

Sur chaque table une nappe en papier, des stylos pour écrire directement sur la nappe (et des petites choses à grignotées qui étaient bienvenues vu l’heure !) et trois-quart d’heure pour échanger sur le sujet.

Lors de la restitution à l’ensemble du groupe, on affiche la nappe au mur, un des groupes avait d’ailleurs dessiné une MindMap, pratique qui pourrait être suggérée pour les prochains événements (et reprise dans les barcamps ?). Les retours des différents groupes montraient des pratiques assez différentes de SCRUM et en particulier des rôles.

DrupalCon Paris

Je viens de découvrir le très sympathique site de la Conférence Drupal qui se tiendra à Paris du 1er au 5 septembre 2009 (DrupalCon Paris 2009).

Cette conférence est organisée par l’association Drupal (http://association.drupal.org).

Le programme est conçu pour intéresser les initiés et les néophytes, les programmeurs, les designers, les managers… etc… qui trouveront tous une réponse aux questions qu’ils peuvent se poser sur cette solution qui va bien au-delà du CMS !

Au plaisir de vous voir la-bas !

5 stratégies pour réussir votre projet informatique


Une belle promesse que fait Michael Krigsman de ZDNet (IT Project Failures) publié cette fois sur TechRepublic.com.

Quelles sont ces 5 stratégies pour que votre projet ne fasse pas parti des 2/3 de projets qui vont échouer ?

1- Répondre aux besoins métiers : En engageant une véritable conversation avec les métiers pour y chercher les orientations pour le programme d’actions IT.

2- Innover : En travaillant main dans la main avec les métiers, il faut savoir être prêt à accepter le changement, et adopter une culture d’amélioration continue.

3- Être honnête : Accepter ses faiblesses pour pouvoir mener des actions correctives. Le déni est la marque de fabrique des échecs.

4- Aligner les fournisseurs : Les projets informatique mettent en scène trois catégories d’acteurs, les clients, les fournisseurs de technologies et les sociétés de services. Leurs feuilles de route sont probablement divergentes, assurez-vous de mettre en place les relations qui vous permettront de maintenir vos fournisseurs dans le sens de votre projet.

5- Avoir un sponsor : Avoir un sponsor passionné par les résultats du projet, positionné au top de la hiérarchie.

Il me semble que tout le monde verra facilement l’intérêt de ces 5 stratégies… La question qui subsiste (et qui n’est pas traité dans l’article original) est bien sur : « Comment mettre en œuvre ces stratégies pour mon projet ? » et pour cela je suis prêt à vous aider ! (oui c’est de la pub 😉 )

Les septs habitudes du chef de projet

patricia-gallot-lavallee-habitudes-chef-de-projetJe suis définitivement fan des illustrations de Patricia Gallot-Lavallée !

Je vous recommande bien sur de lire la suite de celle représentée ci-contre, et toutes les illustrations du mercredi !

Le syndrome Chuck Norris

Je ne pouvais pas rater cette occasion de publier une photo de Chuck Norris ici…

Surtout lorsque cela provient d’un blog dédié aux échecs des projets informatiques : http://blogs.zdnet.com/projectfailures/?p=3322#more-3322

Une bonne occasion de rire… Puis de se poser sérieusement la question pour savoir si votre organisation souffre du syndrome Chuck Norris : « Est-ce que nos projets sont en retard, coûtent plus chers que prévus et ne satisfont pas aux exigences prévues au départ ? »

In Principo : « accélérateur de progrès »

Ce 25 mars j’étais invité à découvrir le programme CoAgilité d’In Principo. Cette présentation était introduite par Olivier Réaud, un des fondateurs, qui résumait la dénomination par une illustration d’agilité : une jolie photo de singe – indéniablement agile – illustration permettant de prendre conscience simplement que pour l’entreprise, c’est le fait d’être agile ensemble qui allait compter… L’intérêt de ce programme réside dans les limites des approches classiques qui ne sont pas adaptées lorsque le nombre de parties prenantes augmente, ou que les délais de mise en œuvre raccourcissent.

Le témoignage de Jean-Philippe Sarraut, PDG de SEFAS Innovation, venait renforcer cette présentation attractive. Jean-Philippe Sarraut se présente comme un manager de crise, qui a remis en bonne forme une entreprise en construisant un système hiérarchique ou il est à l’initiative de toutes orientations et où il prend toutes les décisions. Si il justifie ce système par la situation de crise dans laquelle se trouvait la société, il est évidemment très intéressant de comprendre ce qu’il a poussé à revoir le mode de management si radicalement. Il explique qu’en effet, ce mode de management, qu’il qualifie lui-même de brutal, empêche les initiatives et la collaboration transverse et donc les innovations pour le client. Il avait donc besoin de mobiliser à nouveau l’ensemble de ces équipes en agissant par le haut (lui-même avec son comité de direction) et en favorisant une collaboration transverse par le bas (par la constitution d’une équipe pluridisciplinaire). L’accompagnement de cette opération a été réalisé par In Principo. Il a débuté par une phase d’entretiens (1/3 des effectifs), puis par la constitution d’équipes afin de partager une vision de la situation, suivi par un choix des priorités de l’entreprise. Ces équipes ont ensuite mener les travaux de transformation, impliquant les acteurs des processus eux-mêmes collaborant au-delà de leurs départements d’origines, les décisions étant prises au « bon » niveau (c’est-à-dire le plus bas possible). Dans les approches classiques, le projet de transformation est défini dans une première phase, puis suit une phase de conduite du changement pour le déployer. Dans cette approche, les transformations sont définies par les acteurs eux-mêmes en fonction des priorités de l’entreprise, la conduite du changement est donc incluse dans le processus… les transformations se poursuivent… à suivre donc…

Une démarche s’adaptant à chaque organisation, encourageant la mise en réseau des compétences de l’entreprise, dans l’accomplissement d’un objectif commun. Et tout cela porté par une équipe fort sympathique… Mais je suis en train de faire de la pub, là, non ?