Voir les données

 

David McCandless présente dans cette intervention TED différentes représentation de données. Merci à La Fonderie pour avoir amener cela devant mes yeux, grace à l’exposition ExpoViz.

Google+

En quelques jours, Google+ a provoqué une avalanche de messages dans ma boite aux lettres : notifications, invitations etc… montrant si cela était nécessaire l’engouement suscité par la nouvelle création du géant de l’exploitation de données comportementales.

Google+ n’apporte pas de nouveautés sur les principes de fonctionnement par rapport aux agrégateurs qui l’ont précédés : hi5, Orkut ou Facebook bien sur. C’est de la centralisation de données personnelles que vient la valeur pour les utilisateurs… et bien sur pour celui qui détient une vue globale des données comportementales et du graphe social des liens entre les utilisateurs du réseau.

A ce niveau, la catégorisation par « cercle » des contacts de chaque utilisateur va apporter une information complémentaire probablement très utile à exploiter à des fins marketing…

Bien sur, une autre option est de construire un système pair à pair permettant d’assurer le même partage d’information « entre amis » sans échanger ce service contre la cession des données statiques et dynamiques nous caractérisant… Le problème à résoudre ? Le financement… Car dans ce cas, il n’est plus question de financer le logiciel par l’exploitation des données…

Pour aller plus loin, vous pouvez regarder un projet comme diaspora ou vous intéresser à ce que fait status.net avec identi.ca par exemple…

 

Sauvegarder et Synchroniser vos données entre plusieurs ordinateurs

La sauvegarde des données est une problématique courante plus ou moins bien traitée dans les entreprises, et plus rarement traitée tout court dans nos maisons. Et pourtant, nos données familiales, comme nos photos numériques par exemple, ne sont pas remplaçables et les pannes de disque dur sont des évènements qui arrivent et qui ne sont pas les seules menaces sur les données…

Aussi, j’ai choisi de tester le service getdropbox.com (merci @chouing qui l’a évoqué sur twitter), le service gratuit propose un dossier de 2 Go d’espace sur les serveurs de getdropbox synchronisé avec votre ordinateur que celui-ci fonctionne sous Linux, MacOS ou Windows.

Ce dossier en ligne peut-être synchronisé avec plusieurs ordinateurs ce qui est très pratique lorsque l’on dispose d’un portable et d’un fixe par exemple.

L’intérêt de la solution réside dans l’intégration avec l’environnement de travail. En effet, une fois l’installation du logiciel et le dossier DropBox défini, celui-ci se comporte comme n’importe quel dossier de votre ordinateur.

Un autre atout de la solution est que le service getdropbox conserve les deux dernières versions de chaque fichier, ce qui permet de restaurer la version antérieure lorsque l’on a malencontreusement fait une petite erreur.

Il est possible de partager certains sous-dossiers avec d’autres utilisateurs, voir de créer des dossiers publics.

Avec toutes ces qualités, le premier risque est de se retrouver à l’étroit dans ces 2 Go… et de passer à la version payante de 50 Go pour 9$ par mois…

La question de la sécurité des données est un point à ne pas négliger, et même si le service explicite les garanties qu’il propose, il faudra faire le choix de ce qui doit ou non être transmis (via https) et stocké sur les serveurs distants (criptage AES).