Un Jour Une Oeuvre

bandeau-ujuo

Quelques contributeurs du site Un Jour Une Oeuvre (http://unjouruneoeuvre.eu) se sont réunis le mardi 28 avril pour échanger sur le projet. A l’ordre du jour, évolutions du site Internet et possibilité de développement du projet au delà de l’Internet : poursuite des rencontres « en direct » et publication papier.

Au chapitre « évolutions du site » :

  • quitter le fond noir afin de montrer que l’on ne se trouve pas dans une galerie mais dans un espace de travail
  • le slogan du site : « Offrez votre regard » sera complété par une phrase : « Participez à la construction collective d’un regard »
  • Un mode d’emploi simple sera ajouté dés la première page : 1-regarde 2-dis nous ce que tu vois (10′) 3-regarde les regards des autres 4-à demain !
  • La première page du site sera revue afin de présenter :
    • l’oeuvre sur la gauche (si possible plus grande avec une possibilité de zoomer)
    • l’espace de saisie du regard sur la droite
    • Un lien en dessous permettra d’accéder aux autres regards
  • La seconde page présentera :
    • l’oeuvre
    • le cartel minimaliste habituel
    • les regards déposés
  • Les autres pages du site permettront de présenter :
    • le mode d’emploi avec un peu plus de détail : il n’y a pas de jugement, c’est ce que tu vois et non ce que tu penses, cela ne prend pas plus de 10 minutes…
    • les témoignages permettront d’exprimer ce que cet exercice d’attention produit, la richesse de cette mutualisation des regards…
    • une recherche permettra de revenir sur les regards passés
    • une rubrique actualités
    • une rubrique publications

Au chapitre « possibilité de développement » :

  • poursuite des rencontres « en direct » en profitant de la rubrique « actualités » pour élargir le public participant
  • sollicitation de contributions spécifiques auprès de…
  • projet de publication papier :
    • utilisation du site http://issuu.com/ afin de permettre de feuilleter en ligne la version pdf de la publication des regards
    • passage au papier ?

Un Jour Une Oeuvre en direct

ujuo-angela-bulloch-riley-optimismAprès Mantegna au Louvre, les galeries de Saint-Germain-des-Prés, la troisième édition d’Un Jour Une Oeuvre en direct se déroulait, ce mercredi 25 février, dans les galeries de la rue Louise Weiss dans le 13ème arrondissement de Paris.

3 personnes en visite dans 3 galeries… Sensations étonnantes de cette expérience d’attention partagée…

Un peu court comme compte-rendu ?

J’en conviens… Pour en savoir plus : le compte-rendu qu’a fait Spei de notre visite !

J’ai été bluffé (comme Ivan) !

A lire absolument 😉

Un Jour Une Oeuvre en direct

1967-luciano-fabro-contatto-tautologia

14 janvier 2009, 17h00, Saint-Germain-des-Prés, une nouvelle session d’Un Jour Une Œuvre en direct commence, nous sommes quatre et nous visiterons quatre galeries.

Ivan raconte notre excursion sur son blog : Alexis, Sylvie, Mana et Ivan.

Mantegna m’a paru finalement beaucoup plus simple d’accès que ces oeuvres plus proches de nous dans le temps. L’expérience du partage des regrds est toujours aussi magique : si je regarde, si je dis simplement ce que je vois, et si je le partage avec les autres… alors, je peux commencer à ressentir une œuvre qui m’avait laissé indifférent initialement.

Inscrivez-vous pour la prochaine session d’Un Jour Une Oeuvre en direct qui aura lieu dans les galeries d’art contemporain de la rue Louise Weiss à Paris. Le Doodle est ouvert et permet de s’inscrire en choisissant la date qui convient le mieux au plus grand nombre de participant.

La photographie est un détail de la première oeuvre que nous ayons regardée à la Galerie Di Meo : Contatto Tautologia de Luciano Fabro (1967)

Un Jour Une Œuvre au Louvre

Ce mercredi 12 décembre, nous nous sommes retrouvés au Louvre pour visiter l’exposition consacrée à Mantegna.

Nous ?

Nous c’est Ivan (qui raconte l’expérience sur son blog), Jean-François et moi, trois parmi ceux qui avaient envie de participer à cette expérience de mutualisation des regards dans le monde réel, expérience que nous avons débutée sur Internet avec Un Jour Une Œuvre (http://unjouruneoeuvre.eu).

Une promenade dans l’exposition pour choisir une première toile, le choix se porte sur un petit Saint Sébastien, nous avons pris le temps de regarder, de verbaliser ce que nous regardions, un attroupement s’est créé autour de la toile, certains trépignent pour voir, d’autres interagissent avec nous : « avez-vous vu le cavalier dans le ciel ? », « c’est une souffrance exquise »… Nous avons reproduit l’expérience pour deux autres toiles avec le même effet. Expérience enrichissante que de se laisser porter par ses propres découvertes et par les découvertes des autres, difficile de ne pas se lancer dans l’interprétation de ce que l’on voit, difficile de ne pas lire les petits cartels avant d’avoir vraiment pris le temps de regarder ! Passionnant donc !

A suivre, la retranscription de nos échanges sous forme de fiche de « lecture » sur Un Jour Une Œuvre, ainsi que le prochain évènement « live » le 14 janvier, 17heure, Metro Saint Germain pour une visite de galerie d’art contemporain !

Europeana

europeanaL’idée de rendre accessible à tous l’héritage culturel européen par la numérisation du patrimoine semblait à certain une dépense inutile pour un objet qui n’intéresserait personne…

Je peux témoigner, au vu de l’intérêt croissant que suscite Un Jour Une Œuvre, que le sujet intéresse, passionne même, et qu’une fois les premières appréhensions dépassées, il permet de libérer la créativité.

L’affluence lors du lancement d’Europeana le 20 novembre a conduit à retarder l’ouverture à mi-décembre.

Rendez-vous à prendre, donc, avec 3.5 million d’œuvres d’art ! Et avec  un outil qui a l’ambition de devenir un lieu d’échange interactif !

PS : « mysli kulturne » signifie « pensez culture » dans une des 23 langues de l’union disponibles sur Europeana !

Autour d’Hamlet

J’étais au vernissage de l’exposition « autour d’Hamlet » organisé par l’éditeur carnets-livres à la Halle Saint-Pierre.

L’idée de ré-editer des traductions d’Hamlet très différentes (celle de Dumas et celle de Letourneur), et même de produire de nouvelles versions, une de l’éditeur Daniel Besace et une autre d’Ivan Sigg est géniale !

Les créations présentes autour du thème d’Hamlet et les ouvrages (faits à la main) de l’éditeur valent le détour !

C’est jusqu’au 21 novembre !

PS : par la même occasion, vous pourrez visiter l’exposition permanente d’art brut, et pourrez devenir adhérent de l’association des amis de la halle Saint Pierre qui a besoin de votre soutien.