Tag: Google

Project Aristotle – A Conversation Starter

Project Aristotle – A Conversation Starter

In Measure What Matters, John Doerr speaks about the quality prized by Andy Grove: collective accountability, fearless risktaking, measurable achievements. John explains that Google studied 180 teams using five questions. The internal project code name was Project Aristotle.

The results? Standout performances correlated with affirmative answers to these questions:

  • Structure and clarity: Are goals, roles and execution plans on our team clear?
  • Psychological safety: Can we take risks on this team without feeling insecure or embarrassed?
  • Meaning of work: Are we working on something that is personally important for each of us?
  • Dependability: Can we count on each other to do high-quality work on time?
  • Impact of work: Do we fundamentally believe that the work we are doing matters?

A few weeks back, I decided to test the five questions with a team during their quarterly face to face meeting. I used the length of the meeting room as a scale and identified graduations with sticky notes on the wall from zero at one end of the meeting room to ten on the other end.

I asked everybody to stand up and explained the rules. I will ask questions, the more you agree, the closer to ten you need to be, the more you disagree, the closer to zero you need to be.

We started with a few questions just to warm-up the group and to have opportunities to clarify the rules. And then, I began to ask the five questions.

First one about structure and clarity, two people moved to five and six, all the others looked at how the boss will react, and one ask a clarifying question: When you say “our team,” what do you mean? I clarified, the team is the people that are in this room now. The rest of the people are moving between seven and nine.

I am now asking a few clarifying questions asking them to explain their position on the scale. I also encourage them to ask questions. The newcomer in the team suggested that it could help us to use Objectives and Key Results (OKRs) as he was doing in his previous company. An interesting conversation followed, and I am capturing on sticky notes discussion topics for the rest of the meeting.

We continued with the other questions, and people moved faster to their graduations (even with their manager in the room). The conversations focused on what the people need to give a better grade, which gave us plenty of topics to cover in the meeting, restructuring the agenda to better fit in what was essential to the team.

The exercise was useful as it raised the awareness on some aspects that were missing to “really” called this group of people a team.

Try it and let me know!

Recherche et vie privée

Recherche et vie privée

duckduckgoIl semble que les dernières révélations sur l’utilisation des données faites par certains géants du web réveillent l’intérêt pour des solutions alternatives.
En effet, le moteur de recherche DuckDuckGo qui se place en défenseur de la vie privée et utilise une partie de ses recettes pour financer des projets libres a vu son trafic augmenter à 77 millions de pages vues en juin 2013 contre 54 millions le mois précédent.

Pour consulter le graphique du trafic c’est ici : https://duckduckgo.com/traffic.html
A vous d’essayer, vous serez étonné : https://duckduckgo.com/

Neutralité du Net

Neutralité du Net

A voir cette keynote à propos de la symétrie et de la neutralité du réseau Internet.

La version en français est ici : http://www.youtube.com/watch?v=wmD2WOQI8qU

Le texte en français est accessible ici : http://perspective-numerique.net/wakka.php?wiki=SymetrieEtNeutralite2

Le texte en anglais : http://perspective-numerique.net/wakka.php?wiki=SymetrieEtNeutralite2Engl

Google+

Google+

En quelques jours, Google+ a provoqué une avalanche de messages dans ma boite aux lettres : notifications, invitations etc… montrant si cela était nécessaire l’engouement suscité par la nouvelle création du géant de l’exploitation de données comportementales.

Google+ n’apporte pas de nouveautés sur les principes de fonctionnement par rapport aux agrégateurs qui l’ont précédés : hi5, Orkut ou Facebook bien sur. C’est de la centralisation de données personnelles que vient la valeur pour les utilisateurs… et bien sur pour celui qui détient une vue globale des données comportementales et du graphe social des liens entre les utilisateurs du réseau.

A ce niveau, la catégorisation par “cercle” des contacts de chaque utilisateur va apporter une information complémentaire probablement très utile à exploiter à des fins marketing…

Bien sur, une autre option est de construire un système pair à pair permettant d’assurer le même partage d’information “entre amis” sans échanger ce service contre la cession des données statiques et dynamiques nous caractérisant… Le problème à résoudre ? Le financement… Car dans ce cas, il n’est plus question de financer le logiciel par l’exploitation des données…

Pour aller plus loin, vous pouvez regarder un projet comme diaspora ou vous intéresser à ce que fait status.net avec identi.ca par exemple…

 

WolframAlpha

WolframAlpha

wolfram-alphaA-t-on besoin d’un autre moteur de recherche pour accéder à toute la connaissance ?

En réalité WolframAlpha est bien plus qu’un moteur de recherche, puisqu’il retourne un ensemble d’information en relation avec le terme recherché.

Vous cherchez une ville, vous obtenez sa population, sa localisation, une carte, le temps qu’il y fait… Vous entrez une dimension dans une unité à convertir dans une autre, vous obtenez la réponse et en complément des éléments de comparaison…

Une requête en français ? Le retour est qu’il ne comprends pas encore le français…

Excellent !

A essayer bien sur : wolframalpha.com

Wonder wheel

Wonder wheel

wonde-wheelLa version international de la recherche Google s’enrichit de quelques options, dont la Wonder Wheel qui présentent graphiquement des termes associés à vos termes de recherche.

Découvert sur Twine.com qui a un peu d’avance sur ce sujet…

http://www.twine.com/item/12944zp1g-941/google-announces-support-for-microformats-and-rdfa-o-reilly-radar

Google Chrome

Google Chrome

Le lancement de Google Chrome a fait couler beaucoup d’encre numérique. Ce “buzz” extraordinaire est l’apanage de certaines marques dont les partisans et les détracteurs se chargent de la publicité (cherchez par exemple Let’s Rock sur Google et vous verrez que l’on parle surtout du 9 septembre… et de ce qui se passait chez Apple ce jour là…).

Au delà de ce buzz (qui fait quand même rêver !), je voulais simplement revenir sur la bande dessinée qui explique ce qu’est ce nouveau navigateur Chromé, ce qu’il apporte etc…

C’est vraiment très bien fait ! Je vous en recommande la lecture (http://www.google.com/googlebooks/chrome/index.html) cela pourrait vous donner quelques idées pour une prochaine publicité, ou pour une formation, quelque soit votre domaine d’intervention !

Contrat Creative Commons
Les articles publiés ici sont mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Paternité 3.0 non transcrit.