Synergies – les ressources d’ADELE, est-ce l’Administration électronique 2.0 ?

La relation entre l’Administration électronique et l’expression de Dale Dougherty, web 2.0, popularisée par Tim O’Reilly ne vous apparaît pas comme évidente ? Est-ce une façon de récupérer un concept à la mode pour donner une image moderne à notre Administration ?

La liaison est bien réelle et l’utilisation de Synergies démontrera l’engagement dans l’action de modernisation, des acteurs ADELE.

Depuis cet article fondateur datant de septembre 2005, le concept web 2.0 a fait couler beaucoup d’encre – pas seulement numérique – l’analogie avec les promesses des versions logiciels est assez amusante : les promesses de l’Internet 1.0 datant de 1995 pourraient enfin être tenues avec l’Internet 2.0 qui arrive…

En est-il de même avec l’Administration Electronique ?

Remontons un peu l’histoire récente de l’Administration Electronique. Au démarrage des travaux sur le Schéma Directeur de l’Administration Electronique ou Schéma Directeur ADELE en octobre 2004, l’ADAE avait déjà publié un plan stratégique faisant consensus sur les grands objectifs et regroupé dans un plan d’action 140 projets provenant principalement des administrations centrales. Quelques projets étaient directement portés par l’Agence, comme le changement d’adresse en ligne, permettant d’illustrer les gains d’une démarche d’Administration Electronique.

La plupart des services proposés par l’Administration étant exécutés à un niveau local, la majorité des projets, plusieurs milliers, restaient invisibles à cette structuration. Deux convictions nous[1] animaient alors :

– l’innovation en terme de service (ne) pouvait (que) se faire au niveau local, prenez par exemple webct95.org, ou au niveau déconcentré, c’est-à-dire au plus près des usagers,

– une démarche purement locale conduirait à des dépenses en double (triple, quadruple…) faisant apparaître la nécessité d’un cadre structurant permettant l’innovation ET la mutualisation entre les différentes entités rendant le service public.

Dés la fin 2004, la version alpha1 du Schéma Directeur ADELE était publiée, s’appuyant sur les grands principes :

– simplifier la vie de l’usager dans sa relation à l’administration,

– améliorer l’efficience du service public,

– valoriser l’agent public dans sa mission.

Une structure en Initiatives Communes permettant de traiter les sujets dans un cadre de cohérence avec des objectifs de mutualisation était proposée, permettant à la fois de profiter des travaux des grands chantiers d’innovation nationaux – comme le programme Copernic ayant mis en place la télé-déclaration d’impôt – ainsi que des succès locaux.

L’ensemble s’appuyant sur un dispositif de mutualisation composé par les Outils d’ADELE dont le premier était déjà en service :

Ateliers – les communautés d’ADELE (connus à l’époque sous le doux nom de vitamin2).

Cette première étape d’élaboration commune en phase projet a été suivie par la mise en place, mi-2005, de la plate-forme de développement collaboratif :

AdmiSource – la forge d’ADELE

Si ces deux premiers outils permettaient aux personnes interagissant déjà ensemble de poursuivre une coopération plus proche, ils ne réglaient pas un problème de visibilité de la richesse disponible au sein de l’administration elle-même. Cette richesse que l’on trouve dans ses ressources, ses projets, ses réalisations que nous aimerions tous connaître avant de nous lancer dans une réalisation, mais compte tenu de la diversité des organisations reste bien souvent cachée.

C’est pour donner de la visibilité sur les acteurs et leurs expériences, pour permettre un premier niveau de collaboration par la capitalisation que Synergies – les ressources d’ADELE a été ouvert. L’objectif étant de passer progressivement à une véritable coopération entre les acteurs et leurs organisations, jusque dans la longue traîne… le niveau local pour l’administration… pour utiliser une autre expression à la mode en (léger) contre-emploi.

En un lieu, trouver la localisation des acteurs, des expériences, des solutions sur une thématique donnée… L’idée de Synergies était là :

Synergies – les ressources d’ADELE

Vous pouvez dés à présent consulter le prototype du service et contribuer à son succès !

Et pour ceux qui voudraient « en plus » une réponse à la question du début de l’article, pourquoi ne pas confronter ces outils d’ADELE aux sept principes du web 2.0 énoncés dans l’article fondateur ?

Lien vers l’article de Tim O’Reilly : What is Web 2.0 ?

La version française : Le web 2.0, c’est pas du buzz: What is Web 2.0 par Tim O’Reilly

L’Entrenet par Daniel Kaplan à l’université de la FING en mai 2006 : http://www.internetactu.net/?p=6350

La longue traîne par Chris Anderson tient un blog consacré au phénomène qu’il décrit dans cet article : http://thelongtail.com.


[1] « Nous » c’est ici principalement Jean-Marc LEHOUX et moi-même, ainsi que l’équipe de consultants collaborant avec nous.