DrupalCon Paris

Je viens de découvrir le très sympathique site de la Conférence Drupal qui se tiendra à Paris du 1er au 5 septembre 2009 (DrupalCon Paris 2009).

Cette conférence est organisée par l’association Drupal (http://association.drupal.org).

Le programme est conçu pour intéresser les initiés et les néophytes, les programmeurs, les designers, les managers… etc… qui trouveront tous une réponse aux questions qu’ils peuvent se poser sur cette solution qui va bien au-delà du CMS !

Au plaisir de vous voir la-bas !

CyberCriminalité

guide-pratique-risque-numeriqueLe Guide pratique du chef d’entreprise face au risque numérique (Version du 24 mars 2009) a été réalisé dans le cadre du 3eme forum international sur la cybercriminalité.

Un document intéressant et bien conçu.

Il ne reste plus qu’à écrire le guide pratique du chef d’entreprise et les opportunités du numérique ! Un job pour les Explorateurs du Web ?


WolframAlpha

wolfram-alphaA-t-on besoin d’un autre moteur de recherche pour accéder à toute la connaissance ?

En réalité WolframAlpha est bien plus qu’un moteur de recherche, puisqu’il retourne un ensemble d’information en relation avec le terme recherché.

Vous cherchez une ville, vous obtenez sa population, sa localisation, une carte, le temps qu’il y fait… Vous entrez une dimension dans une unité à convertir dans une autre, vous obtenez la réponse et en complément des éléments de comparaison…

Une requête en français ? Le retour est qu’il ne comprends pas encore le français…

Excellent !

A essayer bien sur : wolframalpha.com

Le nouveau paradigme des DSI

« Le nouveau paradigme des DSI » était le titre de l’intervention de Peter Hinssen (Président de Porthus.com et auparavant Entrepreneur en résidence chez McKinsey) lors de la réunion de rentrée du Club 01DSI.

Peter Hinssen propose dans sa présentation d’aller plus loin que l’alignement du SI sur le métier. Il commence par constater – la présentation était en anglais – que CIO ressemble souvent à « Carrier Is Over »…

Il poursuit en s’appuyant sur la loi de Moore pour dire que la révolution numérique n’en est qu’au tout début.

Il utilise Les Amants de Magritte comme métaphore de la relation entre les métiers et le SI : Ils ne se connaissent pas…

Le plus grand challenge des DSI à venir est lié au fait que les produits numériques de grande consommation sont plus simples et moins chers que ceux qu’ils sont à même de proposer.

Il propose donc au DSI plusieurs axes de changement :

  1. Devenir plus souple, plus adaptable, en quittant les architectures en silos pour aller vers une architecture à composants et services.
  2. Se positionner au cœur de l’organisation comme apporteur de valeur, comme celui qui rend possible les transformations, passer du rôle de suiveur à celui d’innovateur.
  3. Se préoccuper du métier, en attirant des spécialistes du métier dans son équipe, en changeant de culture, d’attitude… En connectant le cerveau droit et le gauche…

Peter Hinssen donne ensuite l’exemple de Procter & Gamble qui à externalisé 15000 Informaticiens sur 17000 et qui à envoyé les 2000 restants dans les divisions métiers comme facilitateurs d’innovation.

Le DSI devient alors celui qui permet à l’organisation de gagner en vitesse, en flexibilité, en agilité, en créativité, celui qui connait le métier et les technologies et facilite l’innovation.

ProspecTIC

Jean-Michel Cornu, directeur scientifique de la FING, présentait ce 22 septembre 2008, son ouvrage : ProspecTIC, nouvelles technologies, nouvelles pensées.

L’ouvrage est destiné à permettre au plus grand nombre de comprendre se que veulent dire, ce que permettent, ce que permettront les technologies NBIC (nano, bio, info, cognition). Ces technologies qui sont déjà partout autour de nous vont permettre d’aller un peu plus loin que la mécanique ne l’avait fait, elle-même complètée ensuite par l’électronique.

Ces technologies qui vont donc pouvoir tout faire, il faut les comprendre afin de pouvoir décider du monde que nous voulons.

Le livre est organisé autour de 4 chapitres : neurosciences et sciences cognitives, informatique et réseaux, biologie et biotechnologies, nanosciences et nanotechnologies. Ces chapitres se lisent avec 4 clés : l’énergie (et les progrès nécessaires à réaliser), la complexité (pour faire simple mais pas simpliste), l’interdisciplinarité (afin de permettre le dialogue entre le citoyen, le politique, l’industriel et le chercheur) et la résolution des conflits d’intérêt (afin de permettre de dépasser le modèle du plus fort gagne).

Le livre est associé à un blog auquel tout le mondre est invité à contribuer : http://prospectic.fing.org/

Il donnera lieu à un évènement annuel, et dispose même d’une ile sur secondlife.

Sommes-nous condamnés à l’intelligence individuelle et l’incapacité collective ?

C’est par cette question que débute l’ouvrage de Jean-François Noubel : Intelligence Collective, révolution invisible.

Question difficile à laquelle nous sommes confrontés dans la plupart des organisations qu’elles soient publiques ou privées.

Et pourtant, force est de constater que l’intelligence individuelle est vite limitée face à l’augmentation de la complexité des problématiques, et que seule une capacité d’adaptation rapide des organisations leur permet de trouver des réponses adaptées à un environnement en évolution rapide.

L’article d’Olivier Réaud de la société In Principo apporte une réponse originale à cette question : comment manager l’entreprise au cœur d’une dynamique d’écosystèmes ?