Ce que la science connait du bonheur qui peut transformer OpenStack

Un court article pour publier l’enregistrement vidéo et les supports que j’ai utilisé lors de la conférence que j’ai donné lors de l’OpenStack Summit à Austin aujourd’hui.

 

 

La photo d’entête est de Ryan McGuire.

Libre vs Privateur

Un titre en guise de clin d’oeil à mes amis les Gnus (http://www.gnu.org) ! Beaucoup auraient dit « Libre VS Propriétaire », mais cette formulation impropre n’aurait probablement pas été plus explicite.

De quoi parlons-nous dans cette conversation
avec Nick Barcet ?

Nous parlons de la comparaison entre logiciel libre et logiciel privateur en terme de nombres de fonctionnalités disponibles. Si l’on observe la période de 1990 à 2010, on peut dire que les fonctionnalités qui apparaissent en logiciel libre sont majoritairement du rattrapage par rapport à des fonctionnalités existantes ou se créant en logiciel propriétaire.

Le point de bascule survient en 2010, où la majorité des innovations dans le domaine logiciel, apparaissent dans le logiciel libre (comme Hadoop (http://fr.wikipedia.org/wiki/Hadoop) ou Openstack (http://fr.wikipedia.org/wiki/OpenStack) par exemple). La tendance est alors inversée et l’on voit des sociétés éditants des logiciels privateurs essayer de s’accrocher aux innovations provenants des logiciels libres.

Et plus loin ?

Le modèle d’innovation ouverte du logiciel libre ayant démontré son efficacité, on est tenté d’annoncer le décrochage du logiciel privateur et sa progressive disparition, que nous fixons pour des raisons plus esthétiques qu’autres choses à 2030 sur ce schéma…

J’avoue publier cela avec un sourire aux lèvres… Et j’aimerais bien savoir ce que vous en pensez, peut-être pour voir si il serait intéressant de continuer !

 

 

1
Nick Barcet est un acteur important du logiciel libre, il vient de rejoindre eNovance (
http://www.enovance.com/) après avoir été pendant 5 ans responsable du produit Ubuntu Cloud chez Canonical.