Richard et l’Open Source…

rms-bwConnaissez-vous cette personne ?

Il s’agit de Richard Stallman, l’initiateur du mouvement du logiciel libre (le mouvement gnu  fête ses 30 ans cette année).

J’utilise cette photo de Richard Stallman dans une présentation que j’ai donnée à plusieurs occasions (AgileTour Brussels, Open World Forum, French Scrum User Group…). Cette présentation est intitulée : « The Agile and Open Source Way« .

Lorsque l’image de Richard Stallman s’affiche, je demande aux participants si ils connaissent cette personne. En fonction de l’auditoire, le nombre de mains levées est variable. J’explique alors pourquoi Richard Stallman n’apprécierait probablement pas d’être associé à une présentation parlant « Open Source » et j’encourage les participants à lire l’excellent article : « Why Open Source misses the point of Free Software » ou en français : « Pourquoi l’« open source » passe à coté du problème que soulève le logiciel libre« . Pour résumer, on pourrait dire que l’Open Source s’intéresse aux avantages pratiques que procure les 4 libertés (qualité, fiabilité, performance…), en mettant de coté les valeurs morales du logiciel libre.

J’utilise cela pour établir un parallèle avec ce qui se produit depuis la publication du manifeste agile en 2001. Certains s’intéressent aux valeurs et principes du manifeste agile, d’autres à certaines pratiques des méthodes agiles, permettant la satisfaction des utilisateurs, une meilleure qualité, une meilleure prédictibilité…

La différence que l’on pourrait faire entre « Faire de l’agile » et « Être agile ».

 

Merci à Pascal de m’avoir fait remarquer que la présentation publiée ne permettait pas de comprendre cela et nécessitait une clarification sur les intentions.

Les Internets

Une contre-histoire de l’Internet est un documentaire de Jean-Marc Manach (@manhack) et Julien Goetz (@juliengoetz) réalisé par Sylvain Bergère et Co-produit par ARTE et Premières Lignes Télévision.

Le documentaire et les documents associés sont accessibles sur un site Internet dédié : http://lesinternets.arte.tv/42/

Comme l’indique le 42 dans l’adresse web, ce documentaire est la réponse que vous attendiez… Il vous racontera via ses acteurs l’histoire de l’Internet et vous donnera probablement l’envie de poursuivre l’histoire.

Indispensable !

Capture d’écran 2013-06-04 à 22.27.56

Informatique en nuages

LoicDachary-Openstack

Vous posez-vous la question : « Qu’est-ce que le cloud ? »

La conférence donnée par Loic Dachary sur Openstack, informatique en nuages et société vous apportera un excellent éclairage !

 

Libre vs Privateur

Un titre en guise de clin d’oeil à mes amis les Gnus (http://www.gnu.org) ! Beaucoup auraient dit « Libre VS Propriétaire », mais cette formulation impropre n’aurait probablement pas été plus explicite.

De quoi parlons-nous dans cette conversation
avec Nick Barcet ?

Nous parlons de la comparaison entre logiciel libre et logiciel privateur en terme de nombres de fonctionnalités disponibles. Si l’on observe la période de 1990 à 2010, on peut dire que les fonctionnalités qui apparaissent en logiciel libre sont majoritairement du rattrapage par rapport à des fonctionnalités existantes ou se créant en logiciel propriétaire.

Le point de bascule survient en 2010, où la majorité des innovations dans le domaine logiciel, apparaissent dans le logiciel libre (comme Hadoop (http://fr.wikipedia.org/wiki/Hadoop) ou Openstack (http://fr.wikipedia.org/wiki/OpenStack) par exemple). La tendance est alors inversée et l’on voit des sociétés éditants des logiciels privateurs essayer de s’accrocher aux innovations provenants des logiciels libres.

Et plus loin ?

Le modèle d’innovation ouverte du logiciel libre ayant démontré son efficacité, on est tenté d’annoncer le décrochage du logiciel privateur et sa progressive disparition, que nous fixons pour des raisons plus esthétiques qu’autres choses à 2030 sur ce schéma…

J’avoue publier cela avec un sourire aux lèvres… Et j’aimerais bien savoir ce que vous en pensez, peut-être pour voir si il serait intéressant de continuer !

 

 

1
Nick Barcet est un acteur important du logiciel libre, il vient de rejoindre eNovance (
http://www.enovance.com/) après avoir été pendant 5 ans responsable du produit Ubuntu Cloud chez Canonical.

Turn freedom on

Eben Moglen a donnée la keynote de cloture de la première journée de l’OpenWorldForum le 30 septembre 2010.

La liberté était le thème principal de l’adresse d’Eben Moglen.

La liberté apportée par les travaux du mouvement pour le logiciel libre qui a réussi à mettre de la liberté dans de nombreuses machines pour l’offrir à leurs utilisateurs. C’est également la liberté d’apprendre qui permet de libérer de nombreuses personnes.

Eben Moglen s’inquiétait ensuite du dévoiement du réseau Internet, conçu au départ comme un réseau de pairs à pairs qui au fil des années est devenu un réseau de plus en plus centralisé avec des serveurs et des clients. Serveurs détenant les informations personnelles des utilisateurs devenues consommateurs d’informations distribuées par des serveurs au travers de lignes aux débits asymétriques.

500 millions de personnes laissent toutes les informations de leurs vies être collectées dans une grande base de données qui va être exploitée pour le profit d’un fou

Cette phrase d’Eben Moglen apparaitra sur twitter de nombreuses fois lors de la keynote. Le dévoiement du réseau Internet par rapport à sa conception originale peut être corrigé en replaçant les informations de chaque utilisateurs sur leurs serveurs personnels. Ces informations personnelles, ils pourront décider de les partager avec leurs pairs (leurs amis) et avec personne d’autre et bien sur personne ne pourra plus disposer d’une base de données centralisées contenant toutes les données de tous.

C’est cette inquiétude pour la liberté des individus qui a été l’initiateur du projet gnu social, déjà proposé dans des serveurs Foo Plug et qui va donc nous permettre de reprendre en main nos données.

A lire :

Logiciel libre

En quelques mots aujourd’hui pour :

  1. vous inviter à noter dans vos agendas que le Salon Solutions Linux se tiendra à la porte de Versailles du 16 au 18 mars, je vous souhaite nombreux pour la conférence Administration et Libre le 17 mars à 9h00,
  2. vous encourager à réagir à l’article de Nicolas Brunot qui argumente ici en faveur du logiciel libre pour son premier article chez ayeba
  3. vous suggérer de soumettre des propositions (ou d’encourager les personnes qui « devraient » le faire) pour contribuer à l’Open World Forum les 30 septembre et 1er octobre 2010 à Paris. Attention l’appel à proposition est ouvert jusqu’au 30 mars !