La Joie

jpeg

Douglas McGregor présentait sa théorie Y en explicitant une croyance : « travailler est aussi naturel que jouer ou se reposer ». Richard Sheridan, co-fondateur et CEO de Menlo Innovations, explique que la joie dont il parle dans son livre Joy, Inc. est cette sorte de joie.

Joy, Inc. est le meilleure défenseur du binomage que j’ai lu jusqu’à présent. Par binomage, j’entends 2 personnes qui travaillent assises au même bureau sur le même ordinateur. J’aimerais dire que cette approche a été popularisée par le Pair Programming. Il se trouve que l’efficacité de la plus petite boucle d’apprentissage possible n’a pas la popularité qu’elle devrait avoir. Le paralèlle exposé du binomage dans la chirurgie est intéressant à réutiliser.

Richard Sheridan présente les pratiques à l’oeuvre à Menlo. Les praticiens Agile en reconnaitront certaines, ou découvriront des façons alternatives de mettre en oeuvre des valeurs et principes similaires. Pour donner quelques exemples :

  • Un espace de travail ouvert et reconfigurable facilement permettant au personne de rassembler leurs bureaux lorsqu’elles travaillent ensembles sur le même projet
  • Une réunion quotidienne réunissant l’ensemble de l’entreprise tous les jours à 10h (un cercle de 70 personnes…)
  • Walkies, un rituel pour couper l’après-midi ou l’ensemble de l’entreprise fait une promenade à pied ensemble
  • Show & Tell, la revue d’itération… à l’envers… car c’est le client qui présente à l’équipe ce qui a été réalisé…
  • Un processus d’entretien, de recrutement et d’accueil qui place l’adéquation de la culture en priorité. Il n’y a pas de système de cooptation chez Menlo.
  • Un attachement à la compréhension des objectifs des utilisateurs, avec l’usage des personas… bien avant que l’on en parle dans le logiciel, avec en prime un titre amusant : high tech anthropologists
  • Faire des erreurs rapidement, comme une façon de faire croitre les personnes et les affaires
  • Bébés et enfants au bureau

A leader is best when people barely know he exists. When his work is done, his aim fulfilled, they will say: we did it ourselves. Lao Tzu

  • Une culture pour développer des leaders pas des chefs
  • Le planning en utilisant des cartes proportionnelles à l’effort (et de l’espace pour la semaine proportionnel à la capacité)
  • L’utilisation de couleur pour différentier la maintenance des nouveaux produits
  • L’utilisation du TDD (Test driven development) ou développement piloté par les tests (on code le test avant la fonctionnalité)
  • Livrer un logiciel fonctionnel chaque semaine au client
  • Uniquement des équipes colocalisée, considérant qu’aucune technologie ne peut actuellement remplacer le fait d’être présent
  • Durée et horaire de travail fixe (40 heures par semaine), considérant que le travail flexible ne l’est pas tant que cela et fait déborder le temps de travail au détriment du reste (et donc n’est pas soutenable pour les personnes… et donc pour l’entreprise). Lorsque les personnes sont hors du bureau, elles le sont totalement (ou Menlo trouve un arrangement temporaire pour permettre le travail depuis la maison pour une période spécifique)
  • Importance de connaitre la façon de répéter quelque chose de la même façon (standard, checklist) permettant l’amélioration
  • Responsabilisation (Accountability), en illustrant l’exemple du processus d’estimation, n’incluant aucune peur et de la transparence en interne et en externe
  • Communication alignée entre l’interne et l’externe. Si vous ne pouvez dire la vérité au monde… alors vous devez changer votre culture…
  • 50% de réduction sur les factures en échange d’actions ou de royalties (gros succès enregistré sur ce point)
  • Réduction de 25% pour de la flexibilité sur la date de livraison (inventé durant la récession de 2008)
  • L’impact important de réussir à « terminer » les choses sur le bonheur des employées

Vous comprenez à la lecture de cette liste que je pense que ce livre mérite d’être lu, même si je vais continuer à travailler pour démontrer la valeur des équipes distribuées et du travail asynchrone sur l’efficacité et le bonheur des équipes.


La photo des bureaux de Menlo Innovation illustrant l’article est issue de l’article de J.D. Booth pour Corpmagazine.com

UJUO sur Solutions Linux

Ce mercredi 11 mai à 11h00, la pédagogie de l’attention Un Jour Une Oeuvre sera présentée lors de la table-ronde : « La diversité dans le libre éducatif ».

Regardons Ensemble !


Un Jour Une Oeuvre est une aventure transposant l’approche collaborative pratiquée dans le monde du logiciel libre dans le but de permettre à chacun d’accéder à l’oeuvre d’art. En regardant ensemble, nous affinons nos regards, nous exerçons notre attention et nous pouvons nous libérer des conventions pour enfin accéder aux oeuvres.La présentation quotidienne d’une oeuvre d’art permet à chacun de s’exercer à l’attention véritable, et découvrir ce que les autres ont vus pour apprendre des similitudes et des différences.

Cette courte présentation sera suivie d’un débat avec la salle. Une occasion de tirer les liens entre l’accès à l’oeuvre, l’approche collaborative du logiciel libre et l’éducation.

Demandez votre badge pour venir sur le salon du libre au CNIT Paris la défense participer à la discussion.

Expérimentons la mutualisation des regards

J’animerais demain – mardi 6 juillet – avec Ivan Sigg un atelier :
« Expérimentons la mutualisation des regards » cet atelier est un prolongement du site Internet Un Jour Une Oeuvre qui propose de recueillir les regards des visiteurs sur les oeuvres publiées régulièrement.

Il n’y a pas d’INTERÊT à regarder une oeuvre d’art, il y a juste la possibilité d’ ETRE en s’autorisant à VOIR SANS SAVOIR. Avec UJUO il s’agit d’une expérience de la réalité par la perception, une expérience du non-savoir et du non-agir qui, par une ATTENTION TOTALE, permet à la réalité, et donc à l’être, de surgir toujours neufs. Il ne s’agit pas de mesurer, de comparer, de juger, de s’identifier ou de rejeter, il s’agit de se découvrir et d’apprendre d’instant en instant, de décréter la liberté maintenant.

Cet atelier se déroulera en deux sessions d’une heure le 6 juillet entre 14h et 16h, nous y tenterons des liens entre ce travail d’attention et le développement des logiciels libres.

KUU

Ivan Sigg et Eric Meyer lance KUU une aventure éditoriale dont le numéro 0 est à commander sur le site de la revue dont il est prévu 2 numéros par an : http://www.ku-u.org/

Art Postal

art-postal-ivan-sigg-2009-800

C’est arrivé par la poste, emballé délicatement dans un plastique transparent par la poste des Etats-Unis qui en a oublié d’oblitérer le timbre.

Une carte postale d’un autre genre expédiée par mon ami Ivan.

Merci !

Un Jour Une Oeuvre en direct

alexis-ujuo-palais-tokyo

Ce jeudi 10 septembre 2009, l’équipe d’Un Jour Une Oeuvre accueillait une nouvelle recrue au Palais de Tokyo !

Ne manquez pas les retours d’Ivan et Spei sur la visite, ils sont ici.

Et ne manquez surtout pas la prochaine édition qui se déroulera au mois d’octobre en indiquant votre préférence sur le doodle qui est ouvert ici.

Au plaisir de vous rencontrez, et en attendant de lire votre regard sur Un Jour Une Oeuvre !

La culture du domaine public

L’image ci-contre représente le tableau de Robert Bevan.

On peut la trouver dans la collection de wikipedia grace à une opération de collecte des images de la National Portrait Gallery.

Ce qui ne plait pas à tout le monde…

Cet article est à lire sur scinfolex

Un Jour Une Oeuvre (1 an)

Les superbes photographies de Sylvie Le Bars m’ont données envie de faire un petit article illustré sur le premier anniversaire du site Internet Un Jour Une Oeuvre. Pour fêter cette première année, nous avions rendez-vous pour une cinquième session d’Un Jour Une Oeuvre en direct, au musée Eugène Delacroix.

Spei nous le raconte : « […] Bon, revenons au sujet du jour. La visite du musée national Eugène Delacroix, sis au 6 rue de Furstenberg, Paris 6ème arrondissement. Quatre personnes qui débarquent et qui causent dans un petit musée, ça ne passe pas toujours inaperçu, voire, ce n’est pas forcément toléré. Grâce à Janick, que je remercie au passage, agent d’accueil au musée de son état et amie d’Ivan, nous avons eu le privilège exceptionnel de pouvoir passer du temps devant des œuvres de Delacroix. […] » la suite est ici : http://www.speigallery.com/post/2009/06/10/UOJO-en-direct.

Une visite avec partage des regards, suivi d’un resto ou nous avons échangé sur la suite du site… Quelques petites nouveautés en attendant les grandes évolutions du projet !

Vous pouvez être informé des nouvelles publications, les oeuvres et les regards en suivant Un Jour Une Oeuvre sur Twitter : http://twitter.com/ujuo et/ou sur FaceBook : Un Jour Une Oeuvre sur FaceBook

Vous avez des idées pour faire évoluer le projet ?

Partagez les avec nous !

Télécharger l’album d’Izia

Je viens de télécharger l’album d’Izia…

Nooooonnnn… Je ne suis pas en train d’avouer un téléchargement illégal…

Je m’amuse seulement de la simplicité et du coût raisonnable de l’opération. Je viens de faire cela sous linux (ubuntu) à partir du site amazon… Cela m’a pris (installation de l’application spécifique de téléchargement inclus) moins de temps qu’une recherche… et pour…

2,99 € l’album…

Il n’y avait donc probablement pas besoin d’une loi mais d’une évolution des services… non ?

Izia sur Amazon MP3

Et bien sur, pour s’intéresser plus sérieusement à la création et Internet : http://www.laquadrature.net/

Un Jour Une Oeuvre

bandeau-ujuo

Quelques contributeurs du site Un Jour Une Oeuvre (http://unjouruneoeuvre.eu) se sont réunis le mardi 28 avril pour échanger sur le projet. A l’ordre du jour, évolutions du site Internet et possibilité de développement du projet au delà de l’Internet : poursuite des rencontres « en direct » et publication papier.

Au chapitre « évolutions du site » :

  • quitter le fond noir afin de montrer que l’on ne se trouve pas dans une galerie mais dans un espace de travail
  • le slogan du site : « Offrez votre regard » sera complété par une phrase : « Participez à la construction collective d’un regard »
  • Un mode d’emploi simple sera ajouté dés la première page : 1-regarde 2-dis nous ce que tu vois (10′) 3-regarde les regards des autres 4-à demain !
  • La première page du site sera revue afin de présenter :
    • l’oeuvre sur la gauche (si possible plus grande avec une possibilité de zoomer)
    • l’espace de saisie du regard sur la droite
    • Un lien en dessous permettra d’accéder aux autres regards
  • La seconde page présentera :
    • l’oeuvre
    • le cartel minimaliste habituel
    • les regards déposés
  • Les autres pages du site permettront de présenter :
    • le mode d’emploi avec un peu plus de détail : il n’y a pas de jugement, c’est ce que tu vois et non ce que tu penses, cela ne prend pas plus de 10 minutes…
    • les témoignages permettront d’exprimer ce que cet exercice d’attention produit, la richesse de cette mutualisation des regards…
    • une recherche permettra de revenir sur les regards passés
    • une rubrique actualités
    • une rubrique publications

Au chapitre « possibilité de développement » :

  • poursuite des rencontres « en direct » en profitant de la rubrique « actualités » pour élargir le public participant
  • sollicitation de contributions spécifiques auprès de…
  • projet de publication papier :
    • utilisation du site http://issuu.com/ afin de permettre de feuilleter en ligne la version pdf de la publication des regards
    • passage au papier ?