Le facteur humain… au coeur de l’industrie du logiciel libre

OWF 2009

Le FLOSS, l’OpenSource, le logiciel libre… Un truc de geek, de techos, de chevelus… Cette image est bien sur erronée et les Directeurs des Systèmes d’Information qui ont adoptés des solutions sous licences libres se sont également fait les farouches partisants d’un modèle qui leur permet de reprendre la maîtrise de leur système d’information.

Et d’ailleurs, lorsque l’on lit quel est le public attendu lors du forum mondial du libre qui se tiendra à Paris, les 1er et 2 octobre 2009, il n’y a pas de doute possible :  »

L’Open World Forum est au croisement des diverses communautés qui composent l’univers du Libre. Il est destiné à tous les acteurs et décideurs de l’Open Source : des membres des communauté aux responsables politiques, en passant par les dirigeants d’entreprises, les chercheurs et les universitaires. Lieu de rencontre, il permet à toutes les parties prenantes de se rencontrer et favorise le lancement de nouvelles initiatives. Rendez-vous international, il donne de la visibilité aux acteurs, aux technologies et aux nouvelles tendances. Il offre ainsi un lieu idéal pour faire des annonces et dévoiler de nouveaux projets. Avec un large éventail de conférences et d’ateliers, qui couvrent tout le spectre, de la stratégie aux technologies et aux tendances sociétales, l’Open World Forum s’adresse ainsi :

  • Aux décideurs
  • Aux investisseurs
  • Aux responsables informatiques et architectes
  • Aux chercheurs et universitaires
  • Aux experts technologiques

 

Mais alors, que sont-ils devenus ces hommes (au sens large, quoique lors de certains rassemblements… je me demande 😉 ) qui ont fait le succès de ce mode de diffusion et d’enrichissement des meilleures solutions logicielles ? Comment leurs méthodes, leurs organisations se sont diffusés ? De quelles approches se sont-elles inspirées ?

La conférence « Le facteur humain… au coeur de l’industrie du logiciel libre » abordera ces différents sujets :

  • Lean, agilité et organisation cellulaire – Alexis Monville – Confirmé
  • Collective Intelligence – JF Noubel – Confirmé
  • Andi Gutmans – CEO, Zend – à confirmer
  • Florence Devouard – former Chair of the Board of Trustees of the Wikimedia Foundation (2006-2008) – à confirmer
  • Marie Vorgan le Barzic – Silicon Sentier / la cantine
  • Table-ronde : Entreprises et communautés : Xavier Boileau – Generali (Confirmé), Emmanuel Faber – Danone Communities (à confirmer), Christophe Aguiton – Orange Labs (à confirmer) – Olivier Réaud – In Principo (Confirmé)
  • Laurent Bouffies – Blue Child Foundation – confirmé
  • Echanges avec la salle

Rendez-vous le 2 octobre de 14h à 16h à l’Open World Forum !


Un Jour Une Oeuvre (1 an)

Les superbes photographies de Sylvie Le Bars m’ont données envie de faire un petit article illustré sur le premier anniversaire du site Internet Un Jour Une Oeuvre. Pour fêter cette première année, nous avions rendez-vous pour une cinquième session d’Un Jour Une Oeuvre en direct, au musée Eugène Delacroix.

Spei nous le raconte : « […] Bon, revenons au sujet du jour. La visite du musée national Eugène Delacroix, sis au 6 rue de Furstenberg, Paris 6ème arrondissement. Quatre personnes qui débarquent et qui causent dans un petit musée, ça ne passe pas toujours inaperçu, voire, ce n’est pas forcément toléré. Grâce à Janick, que je remercie au passage, agent d’accueil au musée de son état et amie d’Ivan, nous avons eu le privilège exceptionnel de pouvoir passer du temps devant des œuvres de Delacroix. […] » la suite est ici : http://www.speigallery.com/post/2009/06/10/UOJO-en-direct.

Une visite avec partage des regards, suivi d’un resto ou nous avons échangé sur la suite du site… Quelques petites nouveautés en attendant les grandes évolutions du projet !

Vous pouvez être informé des nouvelles publications, les oeuvres et les regards en suivant Un Jour Une Oeuvre sur Twitter : http://twitter.com/ujuo et/ou sur FaceBook : Un Jour Une Oeuvre sur FaceBook

Vous avez des idées pour faire évoluer le projet ?

Partagez les avec nous !

Voyage au coeur de l’intelligence collective globale

The Transitioner organisait aujourd’hui un Voyage au coeur de l’intelligence collective globale. Nous étions une quarantaine réunis au Comptoir Général pour une journée d’aventures très enrichissantes !

J’ai à la fois envie de tout vous raconter, et envie de tout garder secret afin que vous ayez la surprise lors de votre participation à une prochaine édition (une session mensuelle est envisagée à partir de la rentrée).

Une journée ou nous avons pris contact avec notre corps (avec des exercices de relaxation dynamique par exemple), avec le groupe (si si…) et commencé à explorer à travers Internet (etherpad, twitter #vicg, flickr… )  la construction d’un groupe de « proches » éloignés physiquement.

Une journée dont je repars avec plein d’idées à transposer dans mon activité de réussite de projets !

La nouvelle couleur de l’argent

1184808_pile_of_coinsLa nouvelle couleur de l’argent, c’est le titre de l’émission Rue des Entrepreneurs de Didier Adès et Dominique Dambert de ce 30 mai 2009. L’émission est disponible en balladodifusion (podcast 😉 ) à cette adresse : La nouvelle couleur de l’argent.

Une Excellente émission au cours de laquelle les invités ont expliqués les fonctions de la monnaie : comme unité de compte pour exprimer les prix, ou comme moyen de paiement pour les échanges, ou comme moyen de réserve pour la thésaurisation, et sur l’émergence de nouvelles monnaies complémentaires permettant d’échapper à la défaillance de notre système actuel basé sur le crédit avec intérêt.

Les invités :

  • Gilles Besnard, Chargé de mission à la direction des déplacements au Conseil général de l’Essonne, Le site
  • Bernard Lietaer, Économiste, spécialiste des monnaies, Ancien directeur de la Banque Centrale de Belgique, Son site
  • Jean-François Noubel, Président- fondateur de TheTransitioner.org, Chercheur en intelligence, sagesse et conscience collectives (ISCC), TheTransitioner.org
  • André Orléan, Directeur de recherches au CNRS (Paris-Jourdan Sciences économiques), Sa page
  • Jérôme Blanc, Maître de conférences en économie, Université Lumière Lyon 2 (Faculté de sciences économiques et de gestion), Sa page

Une occasion de vous proposer (de vous recommander) de participer au séminaire du 12 juin : Voyage au coeur de l’intelligence collective globale.

La photo est de lusi.

Cc:Betty

ccbetty

Cc:Betty, c’est la découverte d’un explorateur du web abordée dans cet article et proposée en test ce week-end.

Qu’est-ce que c’est ?

Cc:Betty est un service qui vous propose, lors de vos échanges sur un thème avec quelques amis, collègues… de mettre Betty en copie (cc pour Carbon Copy). Une fois en copie de vos échanges par email, Betty va publier les messages sur un site qui ne sera accessible qu’aux destinataires. Le contenu des messages est analysé pour en extraire les évènements, les lieux, les pièces jointes…

Le service est prometteur car il permet d’initier une collaboration dans un petit groupe de personnes en utilisant un outil facilement maitrisable… l’email…

Après quelques échanges, on se rend compte que le service est prometteur… Mais pas encore totalement au point, et en tout cas pas adapté au Français… A suivre donc…

ccbetty

Collaborer pour innover

capgemini-collaborating-for-innovation

Collaborer pour Innover ? C’est le titre d’une étude publiée par Capgemini en 2008 qui recommande entre autres de :

  • mesurer le processus d’innovation,
  • d’accroitre l’implication des parties prenantes dans le processus d’innovation,
  • de considérer les fournisseurs comme des partenaires stratégiques (et pas comme des fournisseurs à bas coût),
  • de favoriser la collaboration transversale et le partage d’information entre les équipes de la société.

Si l’étude vise en particulier le secteur industriel, on peut facilement imaginer d’en étendre le champ d’application à d’autres secteurs.

Capgemini a d’ailleurs publié également une étude sur une nouvelle approche des affaires avec le numérique apportant un éclairage sur ce qu’est le web 2.0 et ce qu’il peut apporter aux entreprises.

L’approche collaborative née des usages de l’Internet poursuit donc sa diffusion vers les entreprises. L’entreprise 2.0 chez vous c’est pour quand ?

J’avais publié précédemment un article sur le livre Groundswell de Forrester qui traitait de ce sujet, si vous souhaitez m’en indiquer d’autres, je suis preneur !

Dr House

Préférant consacrer mon temps à d’autres choses, je ne regarde pas la télévision. J’ai pourtant découvert, presque par hasard, la série télévisée Dr House. Je ne suis probablement pas le meilleur critique de série télévision sur la planète et ce n’est pas ce que vous êtes venu chercher ici.

Cette série télévisée m’a surpris. Je m’attendais à la classique utilisation de nos émotions primaires face à des drames qui se terminent ou se déroulent aux urgences de l’hôpital… et… ce n’est pas seulement cela… Le Docteur House fait des diagnostics, il découvre de quoi sont atteint des malades alors que les autres médecins n’ont pas trouvé. Il est évidement le meilleur du monde dans cet exercice… Comment fait-il ?

Quelques messages sur la nécessité de coopération entre des personnes différentes pour réussir à résoudre des problèmes se sont glissé dans le scénario ! En effet, il réussi grâce à une équipe ou plutôt avec une équipe qu’il a réuni autour de lui ! Cela me rappelle parfois certaines réunions…