Exercices d’écoute

J’ai utilisé, une fois de plus, des exercices d’écoute lors de la masterclass DevOps que j’ai donné avec un de mes collègues à Ho-Chi-Minh-Ville lors du Red Hat Tech Exchange. Je me suis engagé cette fois à publier une courte description de ces exercices.

Pour commencer, je prépare le groupe avec 1-2-3-Go, un petit exercice d’échauffement qui permet de comprendre que nous n’utilisons probablement que nos oreilles dans le processus d’écoute 🙂

Je demande ensuite au groupe de former des paires.

Première règle

Je leur explique que nous allons commencer avec une personne en écoute et une personne qui parle et que nous aurons l’occasion d’échanger les rôles ensuite.
Ceux qui parlent vont pendant 60 secondes raconter une histoire sur un sujet très important pour eux.
Ceux qui écoutent devront respecter la première règle : Ne pas parler.

Je facilite ensuite une session d’échange en demandant à ceux qui écoutaient comment ils ont trouver l’exercice, puis à ceux qui parlaient comment ils ressentaient l’écoute de leur partenaire. J’insiste sur leur ressentis de la durée de 60 secondes, était-ce long ou court ? Je fais ressortir le fait que poser des questions peut faire diverger ceux qui parlent de leur chemin de pensée, et que cela peut les amener vers quelque chose d’important pour vous, mais pas pour eux.

Deuxième règle

Lorsque le groupe est prêt, je leur propose d’inverser les rôles d’écoute et de parole et j’introduis la deuxième règle : Ne penser même pas à parler. Et nous recommençons pour 60 secondes d’une histoire vraiment importante pour eux.

La seconde sessions de discussions est encore plus intéressante, on parle des difficultés à ne pas laisser l’esprit vagabonder vers quelque chose d’autres. Il y a bien sur des questions sur l’importance des questions permettant de clarifier, ou qui montrent l’intérêt de ceux qui écoutent. J’essaie généralement de ne pas répondre, une partie du groupe comprenant très vite l’impact et étant en mesure de répondre directement. Quel est le but de vos questions si vous n’écoutez pas les réponses, mais que vous êtes en train de réfléchir à votre prochaine question ? Vos questions auront sans doute une réponse si vous laissez la personne finir de parler, ou elles s’avèreront de peu d’intérêt à la fin.

Variantes

Il y a de nombreuses variantes possible pour ce simple exercice :

  • Vous pouvez proposer que les personnes préparent leurs discours dans le but de se présenter. Vous devrez prévoir un peu plus de temps pour cela (probablement 90 ou 120 secondes…)
  • Vous pouvez proposer que les personnes traces une petite barre pour chaque question qu’ils ont durant la première phase, et qu’ils cochent chaque barre lorsque la question est répondue. Vous pourrez alors leur demander combien de questions restent sans réponse… et d’estimer l’importance de ces questions.
  • Vous pouvez proposer de travailler en groupe de 3 personnes avec une jouant le rôle d’observateur.

J’ai entendu parler de ces exercices par Paul Klipp à ALE2014. Une autre fois, j’ai participé à une session avec Olaf Lewitz et Michael Sahota au cours du Scrum Day à Paris en 2015. Et encore une autre fois lors d’une session donnée par Oana Juncu durant Agile France 2015. A chaque fois, il y avait des variantes, et à chaque fois c’était très puissants. J’ai eu l’occasion de l’expérimenter de nombreuses fois et cela contribue grandement à la prise de conscience de l’importance de l’écoute et un grand facilitateur des conversations qui suivent.

Qu’en allez-vous essayer ?

Photo d’entête Listen to ME! par Jonathan Powell sous licence Creative Commons