Quand la liberté des salariés fait le succès des entreprises

LiberteCieLe titre de cet article reprend le sous-titre du livre d’Isaac Getz et de Brian M. Carney, Liberté & Cie. Ce livre explore les modes de fonctionnement d’une quinzaine d’entreprises « libérées » (comme Harley-Davidson, WL Gore ou FAVI).
Qu’est-ce qu’une entreprise libérée ?
Une entreprise ou on ne dit pas aux salariés « comment » faire le travail, mais une entreprise ou ils savent « pourquoi » ils le font et dans laquelle ils ont toute la liberté, les informations, les ressources nécessaires pour exercer leurs talents pour servir leur client.
Le livre est structuré en chapitre couvrant les objections classiques que Douglas McGregor avait synthétisées dès les années 50 dans sa Théorie X et Théorie Y.
Il permet (ou devrait permettre) à ceux qui sont exaspérés par la lenteur de la hiérarchie bureaucratique de leur entreprise d’initier une transformation radicale.
Les exemples présentés montrent tous des entreprises ou le dirigeant est la personne qui a initiée cette transformation, sous-entendant par la même que la mise en place d’une organisation n’ayant pas besoin de hiérarchie ne pourrait se faire que par celui qui détient les clés de la plus haute place de la hiérarchie. Avez-vous d’autres exemples ou cela ne serait pas le cas ?
J’avais un peu oublié ce livre, et c’est un collègue qui me la rappelé en me disant qu’il passait son temps à l’offrir autour de lui, espérant ainsi en diffusant les exemples de ceux qui ont réussis, susciter de nouvelles vocations. J’ai donc choisi de suivre son exemple et en est offert quelques exemplaires dans une entreprise que je crois prête pour cette transformation. Je vous raconterais, je l’espère bientôt, l’effet positif produit…

Et en bonus, un extrait du documentaire consacré à FAVI :

Pour regarder le documentaire en intégralité : http://www.filmsdocumentaires.com/films/836-favi