La fin de Synergies

synergies-la-finCette fois, c’est vraiment la fin de Synergies, le site web 2.0 de l’administration électronique lancé en 2006.

A la recherche d’un document sur MAREVA (Méthode d’Analyse de la valeur initiée par l’ADAE), je suis tombé sur cette page indiquant la fermeture définitive de ce site et la redirection vers un site donnant accès aux documents de référence de l’administration (RGI, RGS, RGAA et Charte ergonomique).

De nombreux autres documents utiles étaient publiés sur ce site : MAREVA bien sur (présentée ici, et ), le guide d’usage des logiciels libres, les scénarios d’identification et d’habilitation des utilisateurs… Et d’autres que j’ai oublié à cet instant… J’espère qu’ils seront de nouveau accessibles sous peu…

Pour en savoir un peu plus sur ce qu’était Synergies : Adieu 2006… Bonjour 2007, Synergies – les ressources d’Adele… Est-ce l’administration électronique 2.0 ?

Une réflexion sur « La fin de Synergies »

  1. Partager, être intelligent ensemble dans l’administration, n’est pas ce qui distingue l’administration française. Ses hautes sphères appliquent à merveille le modèle promu par l’ENA, une forme parfaite de management hiérarchique centralisé et planifié du carnet d’adresses de sa promotion. Il faut aussi comprendre cette conception quand on comprend que l’ENA est la continuité historique et culturelle de l’Ecole Coloniale (1895), devenu ensuite Ecole Nationale de France (1934) puis rebaptisée ENA en 1945. De nombreuses sources accessibles sur Internet témoignent de cette filiation. Une infinité de comportements anti-collaboratifs témoignent chaque jour dans l’administration de cette continuité culturelle. Dommage que celui-ci se maintienne à l’opposé des valeurs de notre modèle républicain et européen.

Les commentaires sont fermés.